AccueilAccueil  
  • Dernières imagesDernières images  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Votez sur les top-sites toutes les 2h pour aider le forum et gagner des points. ♡

    ☠ Forum interdit aux moins de 18 ans, TW et disclaimer requis dans vos profils ! ☠

    administration

    Alexander Goodwin (Artween)
    fondadmin — profil
    Isidora Sergeevich (Popicorne)
    modéradmin — profil
    Nom/Prénom (PSEUDO)
    modéradmin — profil
    Nom/Prénom (PSEUDO)
    modéradmin — profil
    Kyle Neal (Naghty)
    modéranimeutrice — profil
    Nom/Prénom (PSEUDO)
    modéranimeutrice — profil
    Nom/Prénom (PSEUDO)
    modéranimeutrice — profil
    Nom/Prénom (PSEUDO)
    modérateurice — profil
    Nom/Prénom (PSEUDO)
    modérateurice — profil
    Nom/Prénom (PSEUDO)
    modérateurice — profil

    informations

    Pas de minimum de mots - 1 rp sur 2 mois - Avatars réels - Connexion et message sur 15 jours - 7 jours pour débuter votre présentation

    Optimisé pour Mozilla Firefox.
    Toute copie même partielle est interdite.

    contexte

    Durango, siège du comté de La Plata, état du Colorado.

    On ne parle jamais de la ville dans les actualités voisines ; et pour cause, elle est la grande exclue des repas de famille. On ne pense pas à la servir et on espère qu'à force de la laisser pourrir, elle finira par mourir ou au pire s'enfuir. Dans son sein, néanmoins, on se dispute avec ferveur ses faveurs : les ciguës Vory, Boys of Anarchy, Wolf Pit et Cavalli Selvaggi en ont fait un terrain de chasse pour leurs différents trafics de masse et là-dessus règnent en maîtres absolus, trois familles du large de la pointe de la botte italienne. Mais en dehors de ces sinistres personnages, parmi la foule quotidienne, rien ne vous assurera jamais de marches sereines. Il en va de même pour vous, étudiants, qui vous espérez protégés entre les murs de cette foutue université ; Cornell aussi recèle de secrets et d'infinies atrocités. Pourquoi vos frères et sœurs de cœur ne vous trahiraient-t-ils pas à la première heure ? Les professeurs, des sauveurs ? Il en découlerait presque d'un certain masochisme de vous croire sans cesse à l'abri – le passif déjà tragique de la ville ne suffit-il pas à vous faire réfléchir sur le possible vice d'autrui ? Et à continuer, persister, vous vous condamnez. Pas à la mort – voyons, là, vous jouez aux optimistes ! Imbéciles. Lorsqu'ils mettent le grappin sur quelqu'un, ils font bien pire. Parce qu'ils jouent avec les aiguilles et permuteront une heure en décennie – et le train, unique moyen de sortie ici, sera déjà parti bien loin, vous délaissant à votre funeste dessein. En le regardant, vous verrez peut-être même son visage métallique sourire alors que son corps se déploie à courir. Mais de toute façon, il semblerait que vos papiers soient signés, actés ; que vous ne comptiez ni reculer ni vous échapper, grand aventurier faussement éclairé.

    Passez le seuil de cette porte ; ceux que vous aviez vus moutons de prime abord, seront devenus de bien sombres lyncheurs. La question n'est donc plus de savoir si vous leur échapperez, mais combien de temps vous tiendrez...

    nouveautés

    11.01.2023Fingers Crossed – Chapitre II ; première suite de la première intrigue.
    04.12.2022 — MAJ 1.6 ; Nouveautés et communiqués.
    04.12.2022 — La V3 du forum a été réalisée par Artween. Toute reproduction même partielle, est interdite.
    01.11.2022 — MAJ 1.5 ; Nouveautés et communiqués.
    11.10.2022 — MAJ 1.4 ; Nouveautés et communiqués.
    01.09.2022 — MAJ 1.3 ; Nouveautés et communiqués.
    01.09.2022 — La V2 du forum a été réalisée par Artween. Toute reproduction même partielle, est interdite.
    01.08.2022 — MAJ 1.2 ; Nouveautés et communiqués.
    01.05.2022 — MAJ 1.1 ; Nouveautés et communiqués.
    08.04.2022 — Ouverture du forum.
    25.03.2022 — Pré-ouverture du forum.
    06.09.2021 — La V1 du forum a été réalisée par Artween. Toute reproduction même partielle, est interdite.
    04.09.2021 — Le codage des fiches du forum a été effectué par Artween. Toute reproduction même partielle, est interdite.
    15.04.2021 — Le codage des templates du forum a été effectué par les bons soins de Jawn selon une maquette faite par delirium. Toute reproduction même partielle, est interdite.
    05.12.2020 — A la préférence d'Artween pour des raisons diverses, Raven Purgatory ferme sur facebook et le projet de l'ouvrir sur forum revoit le jour.
    12.09.2020Fingers Crossed – Chapitre I ; première intrigue.
    01.08.2020 — Raven Purgatory ouvre pour la première fois sur la plateforme de facebook à la demande des principaux intéressés. Artween est alors épaulée par delirium, Zazou et Thaxnatos.
    04.12.2018 — Un vieux projet depuis longtemps pensé se voit transformé en RPG sous les encouragements de Zazou et delirium, alors qu’il n’était au départ prévu que pour des romans, Raven Purgatory est un contexte original imaginé et écrit par Artween. Quelques inspirations de films, séries et livres peuvent se glisser dans les intrigues et événements et de nombreux éléments réels sont utilisés.

    postes vacants

    partenariats

    Forum city avec un thème criminalité et horreur, déconseillé aux esprits sensibles et interdit aux moins de dix-huit ans. La mention de vos sensibilités est à noter dans vos profils et avant de poser vos yeux sur les lignes d'une fiche ou d'un RP, référez-vous toujours aux avertissements du profil personnage. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le règlement du forum !

    membres du mois

    Robyn
    (sunflower)
    hyper actif
    profil
    Ujin
    (Núhlaw)
    voteur compulsif
    profil
    -62%
    Le deal à ne pas rater :
    ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
    14.54 € 37.99 €
    Voir le deal



    Alexander Goodwin
    Administration
    Tyran
    Cosa Nostra
    • J'accuse
    • Pilule
    MESSAGES : 83

    Carnet de survie
    SOUPIRS
    : stabilité souffreteuse des années, le myocarde en suspension au-dessus d'un gouffre noir et froid; cinquante-neuf années. - 11/01/63.
    ACTIVITÉS: directeur de l'université Cornell pour mieux habituer vos progénitures à la domination totale du pouvoir en ville; capo di tutti capi et parrain au sein de Cosa Nostra, imposant un rythme aussi sage que sanglant.
    PALPITANT: artère arrachée sans anesthésie localisée, féroce coup de pied dans des sentiments risqués; veuf.
    TOIT: maîtrise de la bourgade au travers d'un lieu sauvage, préfère la compagnie des bêtes et du silence des morts à la vivacité d'un centre-ville affairé; Shady Secrets Forest #43.

    APTITUDES
    : rien d'inhabituel à déclarer.

    ASPECT
    : rien d'inhabituel à déclarer.

    INVENTAIRE
    : trousse de secours x2 | gilet par balles | pistolet
    Marlene Goodwin
    ft. Sophie Turner
    Libre
    état civil ; Sobriquet : Choisi par celui qui ne la regarde jamais, qui la fuit comme si le démon s'y était un jour immiscé, Marlene, comme une évidence dans la tête de son père, parce qu'elle serait la haute tour de ses mystères, le point culminant de ses tourments. Un nom aussi clinquant que pernicieux, Goodwin, mensonge géant dont elle ne connaît pas les ficelles, Di Marzio serait plus exact mais il n'apparaît sur aucun des papiers qu'elle connaît. Existence : Née le treize mars quatre-vingt-dix-huit à Durango. Racines : Pur produit Américain avec de lourdes notes d'une Italie vindicative. Activités : Au choix entre un travail à temps plein et une poursuite d'études en doctorat faisant suite à une licence en histoire de l'Art et Archéologie et un master en Histoire, Civilisation et Patrimoine. Si poursuite d'études, mentor des Kappa Psi Iota et capitaine des Grizzli Cheers. Physiologie : Une chevelure de miel semblable à celle de sa mère, qu'elle pourrait teindre. Des yeux clairs, bleus tirant sur un certain vert. Plantureuse et élégante à souhait, rien ne saurait déborder. Grande et élancée, fine et bien formée, panthère des neiges écrasant vos toupets sous l'aiguille de Jimmy Choo chatoyantes. Dévotion : Personne ne pouvant satisfaire reine, sexualité ignorée au-dehors de l'objectif de sa caméra qu'elle fait tourner pour s'exiler. Rêve en secret peut-être, d'une histoire pouvant attirer l'attention de son père.

    sous plastique ; Char : Voiture faste et déconcertante de pollution, offerte par papa pour ses seize ans, au choix, Ferrari, Maserati, Lamborghini... Arôme : Au choix, mais certainement rien de bon marché ou de répugnant. Créature : Au choix. Caprices : Au choix. Asile : Depuis sa naissance. Réminiscences : Au choix, mais forcément des traumatismes. Pécuniaire : Opulence et démesure offerte par le paternel. Caste : In the dark pour commencer, peut-être Gangsta's Paradise plus tard, tout dépendra de votre façon de la faire évoluer.
    Eléments importants de la biographie
    1. Née sous un ciel gris, au milieu du sang du ventre ouvert de sa maman alors tuée. Un fait qu'elle ne saura jamais, mais sa vie, elle la doit à ce père qui ne la regarde quasiment jamais.

    2. Marlene grandit aux côtés de son frère et au contact essentiel des domestiques de la maison et des multiples nounous qui se suivront à cause des farces dangereuses de son aîné, celui qui la protège et qu'elle aime. C'est d'ailleurs toujours lui qui l'a accompagnée au bal des débutantes, elle ne s'y est jamais présenté au bras de son père.

    3. Elle a toujours souhaité que son père ne paraisse pas la détester et même s'il ne l'a jamais formulé, elle a fini par se convaincre des faits. Pour sa part elle ne sait pas comment le détester et pourtant elle aimerait, tout autant que réussir à avoir un soupçon de son attention. Déchirée entre une envie d'être aimée et celle de pouvoir exister autrement qu'en espérant.

    4. Populaire plus ou moins malgré elle, le devant de l'affiche qu'on a pu lui donner ne lui a jamais poser de problème pour dire vrai, parce que briller est ce qu'elle sait faire de mieux. Écraser aussi, tout ce petit peuple qui ne sait pas comment s'écarter quand il faudrait clairement dégager l'allée pour elle. Elle se fout d'être détestée ou aimée par toute l'assemblée, les importants entrent largement sur les doigts d'une main, comprenez donc que le reste n'est que chair à pâtée.

    5. Son nom a souvent été une plaie, parce qu'elle est en réalité surveillée à chacune de ses sorties, suivie par des mouchards humains à la botte de son père. L'avantage reste qu'elle se sent continuellement protégée. Il peut même lui arriver d'en jouer, admirez mes molosses de compagnie, si tu craches sur ma chaussure ils vont t'arracher l'organe et je me ferais peut-être monter un morceau de toi en collier.

    6. Autour d'elle les silences et les secrets végètent, ça la rend cinglée lorsqu'elle s'y arrête. Les mensonges jonchent un paradis artificiel nimbé de marbres et d'or massif en rampes d'escaliers. Son frère lui répète que c'est pour la protéger mais Marlene ne l'entend pas de cette oreille et un jour, pensez bien qu'elle parviendra à savoir la vérité, quitte à en crever.

    7. Elle furette souvent dans la chambre de son père en son absence, parce qu'il n'a jamais retiré les affaires de sa mère, ses parfums, ses toilettes... Elle respecte chaque tissu comme s'il était sa mère, n'oserait en porter aucun, sauf ce foulard léopard qu'elle cache parfois dans son sac, tout en priant pour que son père ne remarque pas son absence dans la penderie de sa mère. Il lui semble qu'elle peut parfois humer son parfum, imaginer son sourire et celui qu'elle pouvait faire naitre chez son père, cet homme à demi-mort qui ne dépasse jamais les dix mots avec elle.

    8. Un jour dans la tête de Marlene, tout a implosé. Il était tard et il pleuvait. Elle était seule à la maison, la pluie battant contre les carreaux courants sur la plupart des murs de sa chambre. Ça fait mal d'être ignorée par ceux dont vous voudriez être regardée, si vous saviez. Si mal que ça peut complètement flinguer une part de votre lucidité, de vos convictions, de ce pour quoi vous avez longtemps froncé le nez. Mais ça s'est passé, c'est arrivé, elle a dérapé. Elle serait incapable de vous expliquer vraiment pourquoi et comment, mais cette nuit-là elle s'est inscrite sur un site pour adultes et elle a allumé sa webcam. Cette nuit-là, encore vierge et toujours trop paumée derrière son assurance désobligeante, elle s'est déshabillée et a découvert son corps au fil des messages qui défilaient dans la chatbox.
    C'était simple et ça l'est toujours. Au début elle prenait juste garde à ne pas montrer son visage dans le champ de la caméra, maintenant elle possède toute une collection de masques. Personne ne sait, pas même son frère qui est pourtant souvent dans la chambre d'à-côté. Personne ne connait le corps de Marlene dans la réalité, personne ne l'a touchée ; parce que c'est une reine, quoi qu'on puisse en penser.

    9. Il lui semble qu'elle avait commencé pour être regardée, pour recevoir de l'attention, juste un soupçon. Mais elle n'a jamais songé à arrêter, ça s'est transformé en obsession, comme si la toile pouvait pallier à l'absence éternelle de son père, aux mensonges permanents de son frère. Et ses amis, là autour d'elle, sont comme les pions qui résident à l'extérieur de sa cage de verre. Personne ne peut vraiment l'atteindre, elle est seule avec elle-même. Belle et si superficielle.
    Alexander Goodwin - Paternel
    Aussi dingue cela puisse-t-il sembler, elle ne connait de lui que son parfum, le timbre de sa voix, l'ombre qu'il laisse dans le couloir et les coutures parfaites de ses affaires. Elle aurait tué pour qu'au lieu de ces foutus cadeaux, il soit présent à au moins un de ses anniversaires ; mais non, c'était visiblement hors d'atteinte.
    Isabella Goodwin - Mère défunte
    Ce qu'elle sait d'elle est encore plus ridicule que ce qu'elle sait de son père. Il ne reste que des vêtements et des bijoux, pas même une photo pour connaitre les traits de son faciès. Quelle merde.
    Phinnaeus Goodwin - Frère
    Il pourrait finir par se détourner d'elle qu'elle l'aimerait toujours, parce qu'elle n'a jamais eu que lui pour dormir près d'elle après un cauchemar, lancer de la tarte à travers la cuisine ou tomber malade à force de courir à poil au bord de la piscine. Nombre sont ceux qui disent qu'il est bizarre mais à persiffler sur son frère, vous ne vous exposez qu'à la guerre. Elle sait lorsqu'il lui ment et pourtant, jamais elle n'irait creuser là où elle n'ose pas même poser un soupçon, parce qu'au fond elle sait, elle sait que derrière ses gestes toujours doux et attentifs envers elle, sommeil un monstre construit par ce schéma familial dysfonctionnel.
    James et Irene Lawson - Oncle et tante
    Elle aurait pu chercher leur attention à défaut d'avoir celle de son père mais c'est tout l'inverse. Moins elle s'y confronte, mieux elle se porte. Et dieu qu'elle déteste quand ils lui font une réflexion ! FERMEZ-LA BANDE DE TOCARDS !
    Leonie et Simeon Lawson - Cousins
    De la chair à pâtée, en d'autres termes.
    Nola Lawson - Cousine mais...
    Nola est en réalité sa demi-soeur mais Marlene n'en sait rien, au même titre que son père et que son frère.
    Prenom et Nom - Meilleure amie
    Elles sont le jour et la nuit, l'authentique et le mensonge, la glace et le feu. Pourtant indissociables, toujours prêtes à se défendre, à vous apprendre qui ici commande. Elles n'ont pas besoin de mots pour se comprendre, pas besoin de sourires pour se démontrer leur allégeance. Rien n'a jamais raison de leur amitié même si bien souvent on en vient à se demander ce qu'elles foutent à s'apprécier si ardemment. Ni la même sororité, ni la même origine, pas même le même style. L'une tournée sur la classe et l'autre préférant le style plus pétasse. Parce que ça colle à l'image qu'elle se donne, pour survivre parmi l'hérésie.
    Neil, Jimmy, Kenneth et Gael Bonham - Fascination taboue
    Parfois quand elle n'a rien de mieux à faire, elle s'amuse à décortiquer les articles du journal de Durango pour savoir dans quoi ils peuvent bien être impliqués. Elle ne s'est jamais vraiment approché d'eux, les voit comme une bande de sauvages en marge. Mais à la fois ils l'attirent comme un aimant ; ils dégagent quelque chose qui ne la ramène en rien à son frère ou à son père mais qui lui rappelle bien des choses en elle.
    Aaron Osborne - Tapisserie
    C'est un type insignifiant qui traîne avec les Bonham, il ne lui apparaît pas vraiment, sorte de mirage transparent.
    exigeances créateur
    hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6 hiii  love6  hiii  love6
    OHLALALALAAL C'EST TOI? TU ES LA? TU VIENS A MOI? Je respire plus, c'est bon.
    Installe-toi, on se met bien.

    avatar ; Sophie c'est bae, je vois pas Marlene avec une autre tête, toutes mes excuses les plus sincères.  caché1

    histoire ; Tant que tu respectes tout ce que j'ai noté dans le scénario, on est bien. Tu peux ajouter autant de détails que tu le souhaites parce qu'on adore ça, les détails. leche1  Mais attention de toujours garder à l'esprit que Marlene, c'est une reine, qu'elle en a la prestance et l'âme, elle n'irait pas se rouler dans la fange comme une sauvage, c'est plutôt le genre "A genoux et lèche, scélérat.".  lol Je vous invite à aller lire les fiches d'Alexander et de Phinnaeus, ça ne pourra que vous donner plus de détails sur le style de vie que les Goodwin mènent au quotidien, nous sommes là sur une bourgeoisie de type banquise, opulence et démesure mais pas de carlin vêtu de fanfreluches, plutôt les tupperwares mystérieux de Phinnaeus dans l'énorme frigo, auxquels il ne faut surtout pas toucher d'après les étiquettes collées dessus.  mort de rire

    liens ; Aucun n'est négociables mais tous sont là pour évoluer et si le départ n'est pas précisé ici, on t'encourage à en parler avec la personne jouant le personnage en face. Je la vois bien avoir quelques copines un peu "vitrines", qui ne seraient pas des amies en qui elle aurait une véritable confiance ni même une dévotion sans limite, mais qui sont présentes bien et avec qui elle s'autorise de sortir. Il va de soi que tu peux ajouter autant de liens que tu le souhaites au cours de ton aventure, on te demandera juste de faire attention à un soupçon de cohérence dans leur interprétation étant donné que Marlene n'est pas la fille populaire la plus sympa qui soit...  rampe

    activité ; Pas d'avantage que ce que demande le forum, même si on apprécie quand les trames avancent, personne ici ne va se vanter d'être d'une redoutable efficacité dans les réponses à ses sujets. Veille tout de même à être investi dans le forum en général, ne laisse pas ton compte et ton personnage mourir d'inactivité, c'est plein de petits cœurs que tu vas briser.  emotion

    Enfin, j'admets, la plume est un peu importante, j'aime les feels qui transpirent pas mal entre les lignes, c'est important, la cohérence aussi, l'orthographe tout autant.  enthousiaste

    Crédits : Artween.
    Raven Purgatory, tous droits réservés
    Voir le profil de l'utilisateur

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum